Publication des résultats du premier pilote de recensement en forêts classées en Côte d’Ivoire

Une des activités clés de l’Initiative Cacao & Forêts concerne la collecte de données socio-économiques sur les producteurs de cacao et les communautés dépendants de ces forêts. Ces données permettent d’avoirune meilleure connaissance de l’état des lieux des forêts classées, et de développer ainsi des plans d’aménagements prenant en compte la réalité du terrain.

La forêt classée de Goin-Débé dans la région du Cavally s’étend sur 133 170 hectares, dont plus de 75% en état de dégradation avancé. Goin-Débé est la première forêt à avoir fait l’objet d’un tel recensement. Les résultats viennent d’être rendus publics début décembre.

Ce recensement a été effectué dans le cadre du projet pilote de la SODEFOR, « Recensement des chefs d’exploitation et de levé cartographique des exploitations agricoles dans la forêt classée de Goin-Débé », financé par IDH, au travers de son programme d’approche territorial ISLA.

Il ressort de cette étude qu’au total 20 868 personnes sont installées de façon illégale dans la forêt classée de Goin-Débé. Les activités agricoles occupent 81 756 ha, soit plus de 60% de la surface totale de la forêt (les 38% restant étant constituées de mosaïques de forêts jachères), et sont principalement consacrées à la culture du cacao (93,46% des superficies) suivie de l’hévéaculture (0,31%) et du café (0,18%).

La population agricole est essentiellement masculine (97,37% d’hommes contre 2,63% de femmes) et assez jeune avec un âge moyen des chefs d’exploitation de 27 ans. Les parcelles agricoles sont en revanche vieillissantes avec un âge moyen de 22 ans et un rendement moyen agricole déclaré de 500 kg/ha; ce qui correspond à environ 38 968 tonnes de cacao issues annuellement de cette forêt. L’étude révèle également que la superficie moyenne agricole par chef d’exploitation est de 4 hectares et que 104 340 personnes dépendent directement des activités agricoles de la forêt classée de Goin-Débé pour leur vie quotidienne.

Un atelier de restitution des résultats auprès des populations de la région du Cavally et à l’ensemble des parties prenantes sera organisé prochainement.Cette étude fournit ainsi des informations essentielles permettant de mieux planifier le plan d’aménagement de la forêt classée de Goin-Débé qui a vocation à devenir une agroforêt. Les agroforêts correspondent à une nouvelle catégorie de forêts créée par le nouveau Code Forestier, adopté par le parlement en juillet dernier.  Ces données seront ainsi utilisées dans le plan d’aménagement agroforestier en cours d’élaboration avec l’appui du Programme d’Investissement Forestier.

Ce projet pilote a ainsi permis à la SODEFOR de tester sa méthodologie de recensement, qui pourra être ainsi être répliquée dans d’autres forêts classées.

Sorry

Your browser is too old to optimally experience this website. Upgrade your browser to improve your experience.